République Démocratique du Congo

Accueil > Actualités > Les Congolais de la diaspora/Paris suffisamment sensibilisés sur les (...)

Les Congolais de la diaspora/Paris suffisamment sensibilisés sur les nouvelles conditions de création d’entreprise dans leur pays

Publié jeudi 23 juin 2016, par Begin Salumu

JPEG - 98.4 ko
S.E. ILEKA ATOKI, Ambassadeur de la RDC en France avec le Professeur AMISI HERADY (Directeur Général du GUCE)

Il vient de se tenir à Paris, en date du 17 juin 2016, la deuxième édition du Forum Economique pour le Développement Durable (FEDD) organisée par l’Ambassade de la République Démocratique du Congo en France. L’amphithéâtre "Alexandre de Parodi" a servi de cadre à cette manifestation qui a rassemblé environ deux cents Congolais vivant en France, sous la thématique principale "Diaspora congolaise, moteur de développement durable pour la République Démocratique du Congo".

Invité à ce grand Forum, le Guichet Unique de Création d’Entreprise (GUCE) a été représenté par son Directeur Général, le Professeur AMISI HERADY qui y a fait, par PowerPoint, une présentation sur les nouvelles conditions de création d’entreprise au pays intitulée : "L’heure de créer son entreprise en RDC a sonné. Le Guichet Unique de Création d’Entreprise : la nouvelle image de la RD Congo".

"A l’instar de Jean-Baptiste qui annonçait la bonne nouvelle du salut, je suis venu, chers compatriotes de la diaspora française, vous annoncer la bonne nouvelle relative à la simplification de la procédure de création d’entreprises dans votre pays", telle a été la phrase introductive du Directeur Général du GUCE qui, avec des mots justes et des illustrations palpables a planché son discours sur la dynamique gouvernementale mise en place sous l’impulsion du Président de la République et Chef de l’Etat, son Excellence Joseph KABILA KABANGE, pour l’amélioration du climat des affaires au pays. En matière de création d’entreprise, a-t-il indiqué en substance, désormais le processus se clôture dans un délai maximum de trois jours avec un coût global de 120 USD pour une société (quelles qu’en soient la taille et la forme) et 40 USD pour un établissement. Cette dynamique de réformes a été reconnue mondialement à travers le rapport Doing Business 2015 de la banque mondiale dans lequel la République Démocratique du Congo a trôné fièrement dans le Top 10 des pays réformateurs à l’échelle mondiale. Tandis que dans le dernier rapport Doing Business 2016, le pays de KABILA a gagné 83 places du classement en ce qui concerne l’indicateur "Création d’Entreprise".

L’incrédulité et le scepticisme exprimés par un participant au forum (qui ne croyait pas du tout aux changements radicaux annoncés et qui pensait toujours au décalage dans notre pays entre le discours et la réalité sur terrain) se sont du coup effondrés comme un château de cartes par le témoignage improvisé d’un autre participant qui était au pays quatre jours plus tôt : "je prends la parole juste pour confirmer la véracité de tout ce que le Directeur Général du Guichet Unique de Création d’Entreprise a présenté. Je reviens fraîchement du pays, j’y ai créé mon entreprise dans les conditions qu’on nous a présentées ici. Je dois vous avouer que moi aussi au départ je n’y croyais pas, mais je l’ai personnellement expérimenté sur terrain, et c’est pourquoi je me suis senti dans l’obligation de le témoigner". Cet éloquent témoignage a bénéficié d’une pluie d’applaudissements de la part de toute l’assistance, signe de persuasion totale de la bonne nouvelle reçue, et des efforts qu’entreprend le Gouvernement pour améliorer en continu le climat des affaires au pays.

Dans sa conclusion, le Directeur Général du GUCE a invité ses compatriotes de la diaspora à "penser revenir au pays pour y créer des entreprises, elles-mêmes créatrices des richesses et des emplois, étant donné que le cadre juridique et administratif a été profondément assaini. Le faire aujourd’hui, et ne pas attendre demain, c’est le choix de la raison", a-t-il clôturé.